Il est parfois compliqué de savoir comment démarrer la musique : solfège ? Cours particulier ? Tutoriel YouTube ? Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas le développement de votre oreille musicale.

 

Approcher la musique par l’intermédiaire de la partition uniquement comporte un risque, celui d’entretenir un rapport purement analytique avec la musique :

« Je décode visuellement les symboles des notes sur la partition pour ensuite appuyer sur la touche correspondante. ».

Un grand nombre d’apprentis musiciens sont comme une coquille vide, ils n’entendent pas ce qu’ils lisent et leurs gestes sur l’instrument sont mécaniques, déconnectés de leur chant intérieur. Ces gestes ont une relative efficacité à court terme puisque l’apprenti musicien est tout à fait capable de jouer un morceau à partir d’une partition.

À moyen terme, cette forme d’apprentissage peut s’avérer vaine et frustrante, parce qu’elle est dénuée de ce qui fait l’essence même de la musique:

  • La sensorialité
  • L’émotion

Remettre la perception et les émotions au cœur de l’apprentissage de la musique est l’un des objectifs de Meludia. Mais comment faire ?

L’oreille avant l’œil

Dans les premières années de sa vie, l’enfant entretient un rapport purement sensoriel et émotionnel avec sa langue maternelle: il est comme immergé dans celle-ci. Cette période d’imprégnation va lui permettre peu à peu de communiquer à l’oral. Ce n’est qu’à l’âge de 5 ou 6 ans que l’enfant sera apte à apprendre les bases de la lecture et de l’écriture.
C’est sur cette simple observation que se fondent les grands principes pédagogiques de Meludia : apprendre à entendre la musique avec attention, à intérioriser les sons et à se les représenter mentalement avant de passer à la lecture de la partition.
Autrement dit, l’oreille musicale doit être développée avant l’œil.

Intégrer la musique d’abord par l’écoute assure une perception active des idées musicales et permet l’émergence du chant intérieur. Dès lors, le musicien ne se contente pas de reproduire la notation musicale mais s’attèle à lui donner vie, car celle-ci, aussi précise soit-elle, n’est que le squelette de la musique, elle n’en représente pas toutes les subtilités d’expression.

L’acquisition de ces compétences fondamentales permettra une bien meilleure représentation de la musique et ainsi une évolution facilitée du musicien vers plus d’expressivité et de créativité !